Les couches durables, pourquoi ? comment ?

Pourquoi les couches lavables ? Parce que le bien être de bébé est primordiale, pour que notre bambin grandisse dans un monde plus propre et enfin, pour la santé de votre portefeuille, les couches lavables sont là !

Les couches lavables ne sont plus ce qu’elles étaient, rien à voir avec les langes de nos grand-mères. Il y a eu beaucoup d’évolution depuis, elles saint abordable, sous différentes formes, facile d’utilisation et d’entretien.

La peau de bébé

Les couches jetables sont fabriquées avec des produits chimiques et sont recouvertes de plastique. Les fesses de bébé sont donc en contact permanent avec la cellulose gorgée de produits chimiques et enfermés dans du plastique. Le popotin de notre cher bébé passe donc la journée dans une culotte en plastique dans une atmosphère chaude et humide, pauvre peau fragile de bébé ! et le plus souvent, bonjour les érythèmes fessiers !

Les produits chimiques contenus dans les couches peuvent être potentiellement dangereux et l’on peut se demander quelles seront les conséquences du contact de ces produits avec les organes génitaux des bébés durant 2 à 3 ans ?

D’autre part, il est avancé par des études réalisées que l’enfermement des organes des petits garçons dans les couches jetables pourrait être responsable de stérilité.

La peau de bébé est si fragile qu’il est préférable de la mettre en contact avec des produits naturels. Les couches lavables sont dépourvues de produits chimiques en tout genre, car elles sont composées principalement de fibres naturelles ou recyclées.

La peau de notre bébé profite d’une bonne protection contre l’humidité notamment grâce à une bonne évacuation de l’ammoniaque des urines ainsi que de la chaleur. Les érythèmes fessiers sont presque inexistants grâce aux couches lavables.

Les bébés en couches lavables sont généralement propres plus tôt. Ils font plus tôt le lien entre faire pipi et être mouillé.

Enfin, la forme anatomique des couches favorise la position naturelle d’écartement des jambes.

L’écologie

La production de couches jetables est très polluante. Des millions d’arbres sont abattus chaque année pour fabriquer de la cellulose et l’eau rejetée après la production est bourrée de produits chimiques.  Les couches jetables sont faites de plastique et d’autres produits chimiques qui seront en contact avec les sols.

Un enfant, de la naissance à la propreté (environ 2,5 ans) va produire 1 tonne de déchets soit environ une pièce de 35m3.  Si on peut à notre petit niveau faire un geste pour préserver notre belle planète en la préservant de ces déchets !!

Ajoutons à tout cela les 300 à 500 ans nécessaires à la dégradation complète de la couche !

Avec les couches lavables, la planète est mieux traitée. En général, les couches sont fabriquées à partir de coton de culture bio. Seul point noir, le lavage des couches. Plus d’eau, plus d’énergie, plus de lessive ! Seulement, il est possible d’utiliser une lessive bio, (les couches se lavent avec le linge de maison) et de choisir un programme basse température en désinfectant au préalablement vos couches avec de l’huile essentielle d’arbre à thé (huile de Tea Tree) utilisée pour le stockage des couches.

Conclusion : en termes d’impact sur l’environnement et donc de protection de notre planète, les couches lavables sont nettement moins nocives que leur homologues les couches jetables !! Cela représente trois fois moins de déchets.

Le budget

Partons sur la base de 2.5 ans de change, avec, en moyenne, 5 couches par jour soient 4565 changes. Le coût d’un change revient à 0.30€ en moyenne.   

Pour un bébé de la naissance à la propreté, le budget couches jetables s’élève à 1369.50€ (= 4565 * 0.30€).

Le budget nécessaire à l’achat de couches lavables, pour un enfant de la naissance à la propreté, est compris entre 400 et 500€.

Vous ferez donc, pour un enfant, une économie minimum de plus de 850€ (voire plus selon la marque de couches jetables achetées).

Les couches lavables pouvant être utilisées pour plusieurs enfants, l’économie est multipliée pour les enfants suivants.

Qu’est-ce que les couches lavables ?

Tout d’abord, une couche lavable est faite :

  • D’une partie absorbante qui récupère les urines et les selles
  • D’une partie imperméable qui permet de garder les vêtements de bébé propres et secs

Les couches peuvent être :

  • Unitailles : la couche va de la naissance à la propreté de votre enfant soit de 3/4kg  à 15/16 kg.
  • Multitailles : la couche est taillée en fonction du poids de votre enfant

Les types de couches existantes

Les couches durables se déclinent en plusieurs modèles dont voici un descriptif.

  • Les langes sont des rectangles de tissu qui se plient en fonction de la morphologie de bébé et qui se ferment à l’aide d’un snappi (système d’attache à griffes en plastique qui remplace les épingles à nourrice). C’est économique, mais peu pratique.
  • Les couches profilées sont des couches en forme de sablier. Pas de pliage. Elles sont sans élastique et se ferment à l’aide d’une épingle de sûreté ou d’un snappi.
  • Les couches préformées sont les couches durables qui sont identiques aux jetables. Elles ont une forme anatomique, sont élastiques et se ferment à l’aide de pression ou de bandes auto-agrippantes (velcros).

Le système couche + culotte.

La couche est la partie absorbante qui va recueillir urine et selle.

Par-dessus la couche, on y ajoute la culotte qui va assurer l’étanchéité de l’ensemble. Elle se ferme par des velcros, des pressions ou s’enfile tout simplement.

Elle peut être en différentes matières : laine, polaire, PUL (polyuréthane).

La culotte est respirante.

Le système TE1 (Tout En 1) ou AIO (All In One)

Il existe 2 types de tous en 1:

  • L’intégrale, qui comme son nom l’indique est faite de la partie absorbante et de la culotte imperméable. La culotte de protection est déjà cousue à la couche. Elle est aussi pratique qu’une jetable.
  • La couche à poche qui présente une ouverture (la poche) sur le dos par laquelle on insère la partie absorbante. Séchage rapide. Capacité d’absorption modulable à volonté.

Les matières

  • Le bambou: est très absorbant, très doux et souple et anti-bactérien. Il est cultivé sans apport de produits chimiques.
  • Le chanvre: est très absorbant, très résistant, anti-bactérien et est cultivé sans apport de produits chimiques.
  • Le coton : molleton, flanelle, velours, éponge…
  • La microfibre: polyester hautement absorbant de par son tissage.

Vous trouverez des couches qui sont faites avec un intérieur en micropolaire. Ce tissu, qui a des qualités hydrophobes (=se dit d’une substance qui est “repoussée” par l’eau), procure à bébé un effet “fesses au sec” et facilite le nettoyage des couches en cas de selles, car ces dernières se détachent toutes seules.

Les accessoires pour couches lavables

  • Afin accroitre les possibilités d’absorption d’une couche, vous pouvez rajouter une doublure ou double couche. Celle-ci se met à l’intérieur de la couche ou bien entre la culotte et la couche. La double couche devient nécessaire quand bébé grandit, car les pipis sont plus importants.
  • Pour éviter de souiller vos couches lorsqu’il y a des selles, vous pouvez ajouter un papier de protection à l’intérieur de la couche (100% biodégradable). Ce papier est mis entre la couche et les fesses de bébé.
  • Lorsqu’il y a des selles, vous jetez le tout dans les toilettes. S’il n’y a que de l’urine, vous pouvez laver ce papier et le réutiliser pour un autre change.
  • Le sac de transport des couches. C’est un sac imperméable qui vous permet de transporter vos couches sales. Vous pouvez même ajouter une lingette ou un bout de coton imprégné de quelques gouttes d’huiles essentielles pour l’odeur.
  • Le seau avec couvercle pour le stockage des couches.
  • L’huile essentielle de Tea Tree (arbre à thé) pour mettre dans le seau à couches. L’ HE de Tea Tree est antibactérien et antiseptique.

Comment ça marche ?

La 1ère utilisation

Avant la 1ère utilisation de vos couches, vous devez les laisser tremper au moins 24h dans de l’eau froide. Après le trempage, laver les couches neuves à 40°C.

Il faut savoir que les couches lavables atteignent leur capacité d’absorption maximale après une dizaine de lavages. Au début, il faudra donc changer bébé plus souvent. Sachant que tout petit les change se font déjà très fréquemment, donc pas de changement.

Comment mettre une couche ?

Une couche lavable se met comme une couche jetable. Il suffit de fermer les pressions ou velcros et d’ajuster à la taille de votre bébé.

  1. Vous insérez un papier de protection au fond de la couche.
  2. Vous mettez la couche à votre bébé.
  3. Vous ajoutez par-dessus la couche la culotte de protection.
  4. Quand vous changez votre bébé, vous enlevez le papier de protection avec les selles et vous le jetez dans les toilettes. S’il n’y a que du pipi, vous pouvez le mettre à laver et vous en resservir pour un autre change.
  5. Vous stockez vos couches sales dans un seau avec un peu d’eau dans laquelle vous ajoutez quelques gouttes d’huiles essentielles d’arbre à thé (Tea Tree) ou de lavande, désinfectants et antibactériens naturels.Ou bien dans un seau sans eau avec un coton ou une lingette en tissu imbibés de quelques gouttes d’huiles essentielles d’arbre à thé.
  6. Vous mettez vos couches en machine avec votre linge à 40°C. Si votre petit bout a été malade (diarrhée), vous pouvez laver vos couches à 60°C voir 90°C. Attention tout de même à certaines couches qui aiment peu les lavages à 90°C.
  7. Vous faites sécher vos couches sur une corde à linge ou en sèche-linge modéré. Il est préférable de ne pas utiliser le sèche-linge pour éviter que les couches s’abîment et perdent de leur qualité.

ATTENTION la culotte de protection doit envelopper toute la couche. Rien ne doit dépasser afin d’éviter les fuites. Pour les couches TE1 intégrales, rien à rajouter. Pour les couches à poche, il faut, au préalable garnir la couche de l’insert.

Astuce : le soleil est un très bon détachant sur les fibres naturelles. Alors si vos couches sont un peu tachées, mettez-les en plein soleil et vous serez surpris !

De combien de couches ai-je besoin ?

Pour vous éviter de faire tourner une machine tous les jours, mais plutôt tous les 2/3 jours, il est nécessaire d’avoir entre 15 à 20 couches.

20 couches seront effectivement plus confortables et vous n’aurez aucun souci de logistique.

– 4/5 couches plus épaisses pour la nuit

– 15 couches pour la journée

– 3/4 culottes de protection

Le budget varie de 400 à 500€ en fonction du type de couche que vous choisissez.

L’entretien, le lavage

L’entretien des couches lavables ne demande pas plus de temps que d’aller acheter vos couches jetables en magasin ou de jeter le sac plein de déchets chaque jour.

La lessive ne vous prendra pas plus de temps. C’est étendre vos couches et le temps de séchage de celles-ci qui seront le plus longs. Au début, il suffira juste de s’organiser entre les lessives et la durée du séchage afin de ne pas se retrouver en manque de couches. Avec 20 couches, vous pourrez adopter un rythme de lavage tous les 2 jours au début puis 3 jours.

Comme indiqué plus haut, les couches se lavent AVEC VOTRE LINGE à 40°C. En cas de maladie, vous pouvez laver les couches durables à 60°C/90°C. Les couches TE1 et les culottes supportent rarement les hautes températures (voir sur l’étiquette de la couche ou avec le fabricant).

Vos couches ayant été au préalable désinfectées par l’huile de Tea Tree, vous pouvez les mettre avec votre linge de maison sans soucis. Même s’il y a eu des selles, car celles-ci ont été jetées dans les toilettes et vous pouvez rincer vos couches avant de les laver.

La culotte de protection ne se lave pas après chaque utilisation. Vous pouvez la rincer si vous le souhaitez ou simplement la mettre à sécher à l’air libre en attendant la prochaine utilisation. Vous verrez, en quelques secondes, elle est sèche et est sans odeur.

Ensuite, vous l’avez vos culottes avec vos couches.

Pour la lessive, il est recommandé de ne pas utiliser d’adoucissant ni de lessive au savon de Marseille, car ces produits déposent un film qui réduit la capacité d’absorption de vos couches.

Si, lorsque vos couches sont sèches, elles sont un peu rigides, il suffit de les frotter entre elles (même matière de préférence). Vos couches retrouveront ainsi douceur et souplesse.



Leave a Reply

Your email address will not be published.

*
*
*